; ; ; USA : pourquoi, une fille de mineur de charbon, petite-fille d'ouvriers du textile, epouse d'un ouvrier du batiment, j'ai vote Trump . | Button Mash

USA : pourquoi, une fille de mineur de charbon, petite-fille d’ouvriers du textile, epouse d’un ouvrier du batiment, j’ai vote Trump .

USA : pourquoi, une fille de mineur de charbon, petite-fille d’ouvriers du textile, epouse d’un ouvrier du batiment, j’ai vote Trump .

La famille Rupert vit a Wilkes-Barre, en Pennsylvanie.

Jamie, democrate « maternel », a pourtant vote pour Donald Trump a toutes les derneres elections. Le mari, Jesse a prefere s’abstenir. SARA NOEMI LEWKOWICZ CONCERNANT LE MONDE

Ci-joint 1 reportage (publie avec individu . ) en Pennsylvanie. En 1 seul article, l’essentiel est evoque i  propos des raisons d’la victoire de Donald T. A lire absolument.

J amie Rupert, 33 annees, se devoile ” democrate maternel “. Fille de mineur de charbon, petite-fille d’ouvriers du textile, epouse d’un ouvrier du batiment, cette dernii?re a grandi dans une communaute fidele au Parti democrate et au mouvement syndical de des generations.Jamie est infirmiere, mais, votre annee, elle ne bosse pas : celle-ci a deux enfants en bas age, ainsi, elle est a nouveau enceinte.

En 2008 et 2012, elle a vote concernant Barack Obama :

” Un homme moderne, qui repre-sentait le changement et qui comprenait nos besoins des jeunes. ” Mais, au bout de six annees, elle constate que que dalle n’a change a -Wilkes-Barre, une ville de 41 000 habitants au c?ur du comte de Luzerne, vieux centre industriel du nord-est d’une Pennsylvanie, en declin voili  des decennies et qui possi?de des difficultes a se reconvertir : ” Les democrates n’ont pas grand chose fait Afin de nous, ils refusent de nous couvrir, ils laissent des usines partir au Mexique, en Chine ou je ne sais ou, c’est insupportable. ” Elle s’inquiete aussi du flot de refugies et d’immigrants, venus de partout, qui s’installent dans la region sans aucun controle.

Aussi, au printemps, Jamie te prend une -decision radicale : elle s’inscrit Afin de voter a la primaire republicaine, et comme 77 % des electeurs du comte de Luzerne elle choisit Donald Trump, le milliardaire vedette d’la television qui promet de controler les frontieres, d’abroger les accords de libre-echange et de relocaliser les usines aux Etats-Unis. Aux elections generales du 8 novembre, elle a vote a nouveau pour Trump, qui a remporte 58 % des voix au comte de Luzerne.

Cette petite victoire locale a suffi a Donald Trump pour remporter la Pennsylvanie, qui, depuis vingt-cinq ans, avait forcement vote democrate aux elections presidentielles. Des le commencement d’la campagne, le equipe avait compris l’importance strategique du comte de Luzerne. Parmi les bastions democrates traditionnels de votre Etat, il est le seul vraiment vulnerable. Notre candidat comment matcher sur gleeden republicain a donc tenu 2 meetings a Wilkes-Barre, en avril et en octobre. A chaque fois, il a rempli le stade de 11 500 places, sans compter les milliers de supporteurs qui n’ont gui?re pu entrer et seront restes debout dehors pendant des heures.

” C’est un homme independant “

Donald Trump disposait concernant place tout d’un allie precieux, fin connaisseur une politique locale, le republicain Lou Barletta, ancien maire de Hazleton, une ville d’une region, et representant a Washington tout d’un district rural proche de Wilkes-Barre. Celebre pour ses prises de position contre les immigrants illegaux, Lou Barletta fut l’un des premiers elus a soutenir publiquement la candidature de Donald Trump. ” A l’epoque, les experts lui donnaient moins de 1 % de chances de devenir elu, mais je savais qu’il allait gagner en Pennsylvanie, dit-il. L’hiver soir, pres de chez moi, j’ai vu un homme que je connaissais, un militant democrate, planter votre panneau “Votez Trump” dans son jardin. J’ai compris que celui-ci se passait quelque chose. ” Puis il decouvre que des dizaines de democrates de sa circonscription s’interessent a Donald Trump : ” Ils disaient tous la meme chose : “Les elites de Washington nous ont oublies, nous ne nos interessons plus.” Nous avons besoin de nous nouveau, qui ne soit gui?re un politicien de carriere et qui -apportera un vrai changement. ” i  ci?te, Hillary Clinton apparaissait tel la candidate du statu quo, imposee via l’appareil du Parti democrate, dont l’ambition est de poursuivre la politique menee via Obama qui, dans la region, n’a gui?re ete 1 succes.

Au-dela du programme economique de -Donald Trump, maints habitants du comte de Luzerne disent apprecier ses qualites -humaines.

L’infirmiere Jamie Rupert se devoile conquise : “

C’est un homme independant, il a finance lui-meme sa propre campagne, personne n’a pu l’influencer ni l’acheter. Cela reste franc, direct et simple, on regroupe votre que celui-ci devoile. Rien a voir avec un candidat republicain traditionnelle. ” Elle n’est pas vraiment genee via ses propos grossiers ou agressifs envers les femmes : ” Tout le monde dit des choses sexuelles vulgaires de temps a nouvelle, y compris nous, ces dames, quand nous sortons entre meufs le apri?m. C’est le quotidien.

Ici, les femmes ne semblent pas des petites choses fragiles qui se choquent pour un pas grand chose. “

Le vote de Jamie a aussi ete motive par sa mefiance envers Hillary Clinton, une femme qui lui est completement etrangere : ” Hillary reste riche, mais elle parle comme si elle faisait partie d’la classe moyenne qui se bat Afin de survivre. C’est ridicule. Trump ne fera nullement ca. ” Elle doute aussi du patriotisme d’la candidate democrate : ” J’ai regarde la totalite des debats, ainsi, jamais elle n’a porte la petite broche electorale traditionnelle des candidats, avec le drapeau americain. Sans doute qu’elle ne voulait jamais faire un trou dans sa veste chic. “

Jamie craignait aussi qu’elle interdise les armes a feu : ” J’ai un permis de port d’armes, c’est une tradition ici, ca n’a rien a voir avec la politique. C’est important de pouvoir se proteger, surtout si l’on a des enfants. ” Par ailleurs, elle a entendu dire a J’ai television que J’ai candidate democrate est favorable a l’avortement jusqu’en fin de grossesse, quand le f?tus est deja viable : ” Pour moi, en tant qu’infirmiere, c’est intolerable. “

Tres motivee, Jamie a tente de convaincre son mari, Jesse, 35 ans, charpentier, de soutenir lui aussi Donald Trump : ” Il n’a jamais vote, il n’est aussi gui?re inscrit. Il considere que les -politiciens n’ont pas de impact dans sa life. Mais je lui en cause souvent, il m’ecoute Afin de me faire plaisir, aussi peut-etre que J’ai prochaine fois… “

Pour le reste, Jamie se considere tel une femme ouverte et progressiste. Elle a recu une education catholique, mais s’est convertie au protestantisme episcopalien, moins conservateur. ” J’ai plusieurs amis gays, j’ai envie qu’ils aient analogues droits que moi dans tous les secteurs, justifie-t-elle. Je sais que le nouveau vice-president, Mike Pence, est hostile a toutes les gays, ainsi, je le regrette, mais votre n’est gui?re lui le patron. Trump reste plus tolerant, enfin, je crois… “